Le printemps arrive : Quelques idées détox

La fonte des neiges, l’arrivée des beaux jours, le radoucissement progressif de la température annoncent l’arrivée du printemps. Cette saison marque le renouveau dans la nature : la floraison reprend, les bourgeons se développent, les animaux sortent de l’hibernation…

On se remet nous aussi gentiment en route, après un hiver où nous mangeons plus riche et où notre organisme est au ralenti.

Notre corps produit d’ailleurs 80% de mélatonine en plus durant l’hiver. Cette hormone, produite surtout dans l’obscurité, conduit à une sensation de fatigue et de sommeil profond – on l’appelle d’ailleurs «hormone du sommeil». Avec l’arrivée du printemps, la concentration de mélatonine diminue au profit de celle de la sérotonine, une hormone aux multiples vertus, et notre corps a besoin de quelques semaines pour se réajuster ce qui peut entraîner fatigue et ralentissement. A ce moment-là, il ne faut pas hésiter à ralentir, à s’accorder des pauses jusqu’à ce que l’horloge interne ait trouvé le bon rythme. Les cortico-surrénales, la thyroïde et la glande pinéale travaillent à plein régime pour produire plus d’hormones. Le corps fait son nettoyage de printemps, produit plus de nouvelles cellules et renforce nos défenses immunitaires affaiblies pendant l’hiver…

En médecine chinoise, au printemps, ce sont le foie et la vésicule biliaire qui sont les organes dominants. L’occasion de les chouchouter après une alimentation riche durant l’hiver. Eh oui ! Le métabolisme se remet en route tout comme la nature qui sort de son « hibernation ».

L’occasion de vous proposer quelques idées détox…

———————————————————————————————

Comment choisir sa cure détox ?

Il faut d’abord se demander si on est prêt à évacuer les toxines ? Il faut être plutôt en bonne santé, ne pas avoir de carences graves en vitamines/oligo-éléments et ne pas être atteint de maladies graves (une consultation médicale au préalable s’impose avant d’entamer une cure).

Si vous avez des doutes sur votre état de santé ne vous lancez pas seul dans une détox, consulter un thérapeute qui vous guidera dans cette démarche. Les enfants et les femmes enceintes ne peuvent pas faire de cure détox sauf sur prescription express du médecin.

———————————————————————————————

La sève de bouleau

 Cette cure a été plus ou moins oubliée, car il est difficile à l’heure actuelle  de trouver sur le marché de la sève de bouleau 100% pure. (A ne pas confondre avec le jus de bouleau produit à partir des feuilles du bouleau). Souvent celle que l’on trouve dans les magasins est diluée (10 % , parfois plus) ou mélangée, et pasteurisée.

La sève de bouleau est obtenue en drainant les arbres en février-mars, lors de la montée de la sève. Elle peut se conserver au frigo ou être consommée fraîche sans être pasteurisée. La sève agit justement sur les deux principaux émonctoires – voies d’élimination des déchets –  de ce début de printemps : le foie et les reins ce qui permet un drainage en profondeur des tissus tout en étant un revitalisant qui amène minéraux et oligo-éléments (calcium, potassium, zinc, phosphore, manganèse, silicium…). Il y a, en plus des enzymes, des anti-oxydants (flavonoïdes – hétérosides) qui renforcent le pouvoir reminéralisant et nous amènent plus de tonus.

Lors de rhumatismes, elle permet l’élimination des déchets acides (diminue la concentration d’acide urique) et agit sur l’inflammation des articulations. Elle agit aussi sur les troubles de la peau (eczéma, dartres, couperose…) et redonne un éclat aux peaux ternes.

La posologie usuelle est d’un verre par jour. (Cure de 2-3 semaines). Attention à la conservation!

Où trouver la sève de bouleau? Regarder sur le site des amis de la sève de bouleau en cliquant sur ce lien :

 


Mettre de la couleur dans nos assiettes

pexels-photo-533360.jpeg

 La sève va être assimilée dans l’intestin. Il est donc important d’avoir un système digestif en bon état. On privilégie une alimentation bio majoritairement crue à base de fruits et légumes. Si vous avez les intestins fragiles ou que les crudités sont difficiles à digérer vous pouvez essayer les jus de légumes crus. Les fibres- qui peuvent être irritantes- sont ici ôtées. (Attention pour les diabétiques car augmente l’index glycémique). On peut faire des jus soi-même avec un extracteur de jus/une centrifugeuse ou les acheter en bouteille, (lactofermentés serait intéressant). Pour soulager votre foie, vous pouvez diminuer votre consommation de graisses d’origines animales. Privilégier les huiles végétales pressées à froid et les cuissons à la vapeur. Pensez aux fruits et aux légumes : Radis noir, betteraves, asperges sont riches en fibres et en minéraux et facilitent le drainage de l’organisme. Et plus les légumes sont colorés plus ils contiennent de vitamines et de minéraux (étude de l’EUFIC).

La liste des légumes de saison par ici : Legume.ch – calendrier de la saison


Le drainage lymphatique manuel

Le drainage lymphatique peut être bien sûr un appui intéressant lors du passage au printemps pour stimuler le système immunitaire et éliminer les toxines.


Les probiotiques

On pourrait faire une petite cure de probiotiques pour retrouver un équilibre dans nos intestins, si on a eu recours aux antibiotiques durant l’hiver ou si on se sent constipé ou balloné. On trouve différentes sortes de probiotiques en vente libre en pharmacie. Il est important qu’ils contiennent entre 5 et 10 milliards de bactéries et plusieurs espèces différentes.


Appliquer une bouillotte chaude sur le foie

Appliquer une bouillotte chaude sur le foie permet de le soutenir dans son travail.  Une demi-heure par jour suffit. Attention à bien envelopper la bouillotte pour ne pas se brûler.


Un drainage en phytothérapie

En phytothérapie, il existe bien sûr des plantes drainantes que l’on peut prendre sous forme de teinture-mères, tisanes ou capsules. Il faut toujours prendre soin de vérifier les contre-indications et d’en parler avec votre pharmacien/médecin si vous prenez d’autres médicaments. Car en agissant sur le foie on peut modifier certaines métabolisations de médicaments.

Quelques idées : tisane de romarin, pissenlit, fumeterre (cure courte)…

Vous pouvez trouver des mélanges de tisanes déjà prêts – privilégier par contre les plantes de bonnes qualités et bio. (Ariès, Jardins des monts…).


Le jus de citron pressé dans un verre d’eau chaude le matin

pexels-photo-416520.jpeg

Le citron est plein de vitamine C et de flavonoïdes. En buvant chaque matin à jeun un verre d’eau tiède avec un demi-citron pressé on stimule le transit intestinal, on basifie l’organisme (bien qu’acide en bouche) et on prévient la fatigue du printemps et les infections. Attention par contre à ne pas se brosser les dents juste après car cela peut attaquer l’émail, mais se rincer la bouche à l’eau ou prendre son petit-déjeuner.


S’oxygéner

Faire des balades au bord du lac, se promener à la campagne et écouter les chants d’oiseaux, respirer de l’air frais et mobiliser les muscles et les os est tout aussi intéressant car durant l’hiver nous respirons moins d’oxygène, on reste plus à l’intérieur. On reprend des forces et de la vitamine D!


spring-leaves

 Le printemps finalement c’est nettoyer ce qui doit l’être : trier et se sentir plus libre. Ouvrir ses fenêtres, faire de nouveaux projets, sortir de l’hiver. C’est jeter tout ce qu’on a accumulé, c’est avancer. C’est croire en soi, se mettre en mouvement et surtout sortir son optimisme.

Je vous souhaite un magnifique printemps!

«L’optimisme c’est l’incarnation humaine du printemps. » Susan J. Bissonnette

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s